Petite philosophie du vélo

Publié le par Pierre Thiesset

IMG_0001-copie-2.jpgProfesseur historien romancier poète, Bernard Chambaz a aussi un bon coup de pédale. Il a effectué les trois plus grandes courses à étapes de la planète cyclisme : tour de France, tour d'Italie, tour d'Espagne. Ces échappées belles en solitaire, loin du peloton, activent la méditation, rythmée par le mouvement perpétuel des jambes qui tournent autour du cadre.

 

Dans son « corps-à-corps avec le monde alentour », le cycliste pense. « A tout et à rien. » Existence, plaisir, effort, fatigue, humilité, simplicité, bonheur, esthétique, santé, vieillissement, mort, lenteur, plaisir, désir, perception, fuite, espace, temps, solitude, liberté, grâce, sérénité... Ces réflexions grandeur nature, philosophie de terrain, parlent aux enrouleurs de braquet. « Le vélo est une bonne école de la vie. »

 

Bernard Chambaz, Petite philosophie du vélo, éditions Milan, 2008.

Commenter cet article