Pluies tropicales

Publié le par Pierre Thiesset

pluie 0688

« Mais pourquoi vous ne partez pas au sud ? Moi, pendant mes vacances, je vais aller en Turquie ! » C'est un Hollandais qui nous a adressé ce commentaire, un midi, alors que nous nous abritions tant bien que mal sous un moulin à vent. Les Pays-Bas, le nord de l'Allemagne, la moitié de la Suède et de la Finlande... On les a traversés sous l'eau. Pas la petite bruine qui ne fait qu'humecter, non, des trombes d'eau. Des seaux d'eau. pluie 1568

 

La salope s'infiltre partout. Nos sacs jaunes fluo censés protéger nos sacoches retiennent ce qu'ils peuvent. Notre linge lavé ne sèche jamais. Nos pompes sont gorgées de flotte, nos pieds pourrissent. Même les allumettes sont humides. De toute façon, le bois est lui aussi mouillé, on ne peut plus faire de feu. Un dimanche soir en Allemagne, sans pouvoir chauffer notre riz et nos quatre oeufs, sans commerces ouverts (Sarkozy aurait un ulcère : les magasins osent fermer le dimanche !), nous n'avions plus qu'à mendier quelques bouts de pain pour concocter un repas frugal.

 

La flotte douche le moral. En Suède, alors que nous longions le majestueux Vättern, deuxième plus grand lac du pays avec ses 1.900 km², alors que les paysages typiquement scandinaves faits de forêts, de maisons en bois multicolores, de barques accrochées au bout d'un ponton... étaient grandioses, la pluie enveloppait le tout d'un gris morose. 

 

On roule quand même, faut bien avancer, tête ruisselante, insultant ces fumiers d'automobilistes qui passent en rigolant derrière leurs fenêtres, ces trente tonnes qui nous balancent des gerbes d'eau à la figure en nous frôlant, ces concepteurs de Kway aussi étanches qu’une chemisette. On rêve de choucroutes, de fondues, de raclettes, de tartiflettes au coin de la cheminée. On rêve d'un lit.

 

Mais c'est dans ce genre de situations que nous apprenons à composer avec les éléments. A profiter de la moindre accalmie pour sortir le linge et éviter qu'il moisisse. A savourer le moindre rayon de soleil. Le bonheur simple.

 

PS : Déféquer sous une pluie tropicale, c'est rock & roll.

 

pluie 0283pluie 0285

 

 

pluie 0275

Publié dans Voyage

Commenter cet article